• Tomek (La rivière à l'envers T.1) ou la douceur et la poésie

    Ma note : 17/20

    Fiche Technique

    Titre : La Rivière à l'envers : Tomek

    Genres : [Jeunesse] Aventure, Fantastique, Amour & Amitié, Voyage initiatique, Enfance, Quête

    Auteur : Jean-Claude Mourlevat

    Année : 2009

    Pays d'origine :  Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu, oups, la boulette France

    Nombre de pages : 191

    Adapté : Non

    Synopsis: "Ainsi vous avez tout dans votre magasin ? demanda la jeune fille.
    Vraiment tout ?" Tomek se trouva un peu embarrassé : "Oui... enfin tout le nécessaire..." "Alors, dit la petite voix fragile, alors vous aurez peut-être... de l'eau de la rivière Qjar ?" Tomek ignorait ce qu'était cette eau, et la jeune fille le vit bien : "C'est l'eau qui empêche de mourir, vous ne le saviez pas ?"

     Si vous cherchez un livre jeunesse à offrir à un enfant ou de la lecture courte pour vous bercer, j'ai ce qu'il vous faut.

    Son nom ne vous est pas inconnu, Jean-Claude Mourlevat est une véritable machine à livre à succès. Terrienne, L'Enfant Océan, Le Combat d'Hiver, Et aussi je danse, La Balafre, bref, le monsieur écrit des bijoux de lectures pas possibles. Et La Rivière à l'envers est l'un d'eux, voire l'un des premiers.

    Ce tout petit livre à peine plus épais que ma tablette tactile m'a charmée. Il se lit très vite et on tourne frénétiquement les pages pour laisser la magie s'échapper.

    La Rivière à l'envers raconte l'histoire de Tomek, un jeune garçon orphelin qui tient la seule épicerie de son village. L'épicerie ne ferme jamais et possède tout, absolument tout. Tout, sauf peut-être un peu de fun. Parce que oui, Tomek s'ennuie, et il s'ennuie ferme. Il s'ennuie tellement qu'il avait oublier ce qu'était l'ennui. Il vivait dans l'ennui. Sauf qu'un jour, une jeune fille rentra dans son épicerie. Il ne l'avait jamais vue, elle n'était pas du coin. Tomek tombe instantanément sous le charme. Elle lui demande s'il a deux, trois trucs comme des sucres d'orge, du sable du désert encore chaud, des images de kangourous ou des cartes à jouer, et ce genre de babioles, histoire de vérifier s'il a vraiment TOUT dans son épicerie. Puis, la fillette lui demande timidement s'il n'aurait pas quelques gouttes d'eau de la rivière Qjar. Tomek ne semble pas avoir ça, ni savoir ce qu'est cette rivière. La fillette lui explique que l'eau de cette rivière empêche de mourir. Déçue que le jeune épicier n'en ait pas, elle part avec le sucre d'orge qu'elle paie. Tomek lui, en plus d'être perturbée par la fille est perturbé par ce qu'elle lui a dit.

    Le lendemain, il va voir Icham un vieil homme qui lit et écrit les lettres de ceux qui ne peuvent le faire tout seul et qu'il considère comme son grand-père. Lorsqu'il explique à Icham le schmilblick, celui-ci lui dit que la rivière Qjar fait plus que couler à l'envers, elle pompe de l'eau de l'océan. Cependant, au fur et à mesure qu'elle remonte jusqu'à la Montagne Sacrée, elle s'assèche, et seul un petit filet d'eau pas plus gros qu'un pouce termine sa course au creux d'une pierre. Et cette eau là, on dit d'elle qu'elle est pure, magique, et qu'elle empêche de mourir.

    Tomek décide alors de partir à la recherche de la fille pour lui rendre sa pièce et porter à Icham de l'eau de ladite rivière. Sur le chemin, il fera tout un tas de rencontre et évoluera dans un monde fantastique.

    c'est magique

    Le gros point fort de ce livre, c'est qu'il se lit très vite et très bien. Ensuite, il est léger, doux et même quelques fois poétique. Il est assez drôle et on s'évade vraiment en le lisant. Les personnages sont attachants (Marie, je t'aime), le voyage de Tomek est très bien narré et les événements s'enchaînent très bien sans fausse note. Honnêtement, je ne trouve pas de défaut à ce livre. Il est très bon, rempli d'émotion avec une jolie fin en douceur. Pour un livre jeunesse de moins de 200 pages, je n'ai rien à rajouter.

    Moi quand je sais pas quoi dire sur ce livre

     Du coup pour conclure, je dirai que La Rivière à l'envers est un très bon roman de Jean-Claude Mourlevat. Doux, amusant et rempli d'émotion, c'est un petit morceau de littérature qui se mange rapidement mais se savoure pleinement. Si vous avez envie de lire un livre jeunesse sans prise de tête, foncez, vous n'allez pas le regretter.

    Ma note : 17/20

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :