• Pourquoi le Katy Perry - Live: Witness World Wide va me manquer

    Pourquoi le Katy Perry: Live Witness World Wide va me manquer

    Aujourd'hui, comme je le fais depuis jeudi, j'ai allumé mon ordinateur, direction YouTube pour regarder un live. Et pas n'importe lequel. Celui de la super star aux millions de disques vendus, Katy Perry.

    Comme depuis jeudi, le jour du début du live sans interruption, je regarde Katy Perry vivre à la façon d'une candidate d'une banale télé-réalité, sous l’œil d'une bonne vingtaine de caméras, depuis son levé jusqu'à son couché.

    Mais aujourd'hui, c'était un jour spécial. C'était la fin, le moment de baisser les rideaux et de couper le direct, avec un concert qui m'a donné la pêche. Eh oui, le Witness World Wide s'est fini, et moi, je vous le confesse, je le sais, ça va me manquer.

    le goût doux-amer

     

    Au départ, je m'emmerdais vraiment jeudi. Je voulais reposer mon cerveau, alors j'ai vagabondé sur Twitter. Et j'ai remarqué un tweet de la chanteuse - que je suis sur ledit réseau social - qui m'a intrigué. 

    N'ayant franchement rien de mieux à faire, j'ai cliqué sur le lien qui m'a redirigé vers le live. Dessus, Katy Perry chantait en direct son nouvel album à un public de fans super contents. Je m'en fichais un peu, et en plus, je n'ai jamais aimé les lives de Katy. J'ai l'impression qu'elle a une voix étouffée. Du coup, je coupe le son du live et je passe à autre chose. Un peu plus tard, je m'ennuie ferme et j'y reviens. Cette fois-ci, c'est party time avec des amis à elle, parlait de la sortie de son album Witness en bouffant des chips et en buvant (du champagne ou du jeu de pommes? Nous ne le saurons jamais) et faisant un live dans un live (liveception), riant aux éclats en déambulant avec une tablette aux couleurs de son nouvel album. J'ai suivi distraitement le live, mais je vais me l'avouer maintenant, j'étais déjà happée dans la KatyCat1 hype. Et pourtant je suis plutôt une Swiftie2 (ceci a une importance pour le reste de ce billet). Mais d'heures en heures (oui parce que j'ai passé des heures dès le premier jour), j'ai regardé la star américaine évoluer dans sa maison provisoire style Loft Story (ou Big Brother pour la référence réelle) et me montrer à moi et tout les autres streameurs3 une face d'elle qu'elle n'a jamais montré.

    Et c'est instinctivement que je suis revenue à la charge le jour d'après. Et tous les autres jours. J'ai passé quarante-cinq minutes à la regarder dormir (putain c'est creepy), à parler sur le chat et sur Twitter. Je riais comme une connasse quand elle se réveillait, la tête dans le cul, comme tout-un-chacun, et lorsqu'elle lançait son live de bonjour (#liveception) et qu'elle répondait avec humour et dérision aux questions des fans. C'est avec de plus en plus d'entrain que je regardais de caméra en caméra, Katy et son assistante (et maintenant celle qui réalise ses clips vidéos) Aya Tanimura évoluer. Alors qu'on lui préparait du domino art ou que Gordon Ramsay s'invitait pour le déjeuner, ou bien son dîner polémique avec Caitlyn Jenner, les aventures de la chanteuse de California Gurls m'ont tenue en haleine jusqu'au concert final où elle, après avoir chanté son tube Roar, a littéralement débranché la connexion que nous avions établie pendant ces cinq jours.

    Pourquoi le Katy Perry: Live Witness World Wide va me manquer

    Witness est le nom du nouvel album de l'américaine de 32 ans, et pour être honnête, j'ai été plus qu'un témoin pendant ces cinq jours. Il y a quelque chose qui s'est installé entre Katy Perry et moi, comme une "relation de confiance". Pendant ce week-end prolongé, j'ai été témoin de la vraie Katy. Alors oui, on peut toujours dire qu'une bonne partie a pu être scénarisée, en particulier au niveau des invités, que Katy n'a peut-être pas été 100% vraie, mais je préfère me dire que la personne que j'ai vu à l'écran, celle qui m'a dit au début que je vais tout voir, le glamour, le sexy, le dégueulasse, le bizarre, l'envers du décor d'une des reines de la pop qui a subit un total makeover, a été le plus naturelle possible.

    Parce que l'album Witness c'est ça. Dans cet album, dans ce live, Katy se cherche, elle se trouve, et nous demande de la regarder, d'être témoins de sa transformation, de sa nouvelle vie, de sa nouvelle pop, et de nous rapprocher, tous, comme elle le chante dans son titre Witness (comme le nom de l'album, je sais, vous êtes confus).

    We're all just looking for connection (Nous cherchons tous juste à nous connecter)
    Yeah, we all want to be seen (Ouais, on veut tous être vus)
    I'm looking for someone who speaks my language (Je cherche quelqu'un qui parle mon langage)
    Someone to ride this ride with me (Quelqu'un qui fera la route avec moi)

    Can I get a witness? (witness) (Puis avoir un témoin?)
    Will you be my witness? (witness) (Seras-tu mon témoin?)
    I'm just looking for a witness in all of this (Je recherche juste un témoin dans tout ça)
    Looking for a witness to get me through this (Je recherche un témoin pour passer cette épreuve) – Katy Perry, Witness.

    Et moi, j'ai été heureuse d'être son témoin. Parce que pendant ces 96 heures de live, elle nous a parlé sans filtre, on l'a vu sans filtre, sans ses vêtements de créateurs, presque sans maquillage, sans un plateau avec un animateur ou sans la scène. Juste elle, elle et nous. Je me suis demandée comme elle allait vivre tout ça. Et apparemment, très bien. Elle l'a dit elle-même, pourquoi avoir peur des réactions? Avoir peur d'être humaine et de le montrer au monde? Elle dort la bouche ouverte, elle pète, elle rote, elle arrange sa culotte qui lui rentre dans les fesses quand elle marche et elle va aux toilettes comme tout le monde! Sans le glam, c'est juste une femme normale. Et ça, c'est beau. Et ça va me manquer. A travers l'écran, c'était presque devenue une amie. L'habitude de la voir, sûrement. Rentrer dans l'intimité de quelqu'un c'est en même temps ce qu'adorent faire les gens et ce qui les rebutent le plus. On est peut-être pas à 100% rentrés dans son intimité, mais ces cinq jours ont suffi à la rendre sympathique à mes yeux. Et vous allez me dire "ouuiii, c'est un coup marketing juste pour vendre son album et promouvoir sa tournée", eh bien honnêtement, c'est le coup de com' du siècle, et même si je doute qu'elle ait joué la comédie 24 heures sur 24, je suis quand même maintenant bien moins hostile à la chanteuse, en particulier depuis sa session thérapie très émouvante où elle s'est confiée sur son enfance, des tendances alcooliques et suicidaires et son envie de changer du tout au tout.

    "I don't even want to look like Katy Perry anymore, sometimes."

     Je n'ai jamais été particulièrement fan de Katy Perry. Son précédent album, Prism, m'a plutôt déçue et son attitude provocatrice juste pour l'être ne m'a jamais séduite (bien sûr, elle était libre de faire ce qu'elle voulait, hein). En plus, son drama ridicule avec Taylor Swift m'a encore plus refroidie (je suis une ex-hardcore Swiftie) et ses tweets agressifs ont achevé le travail. D'ailleurs, je ne sais même pas si je l'aime maintenant, mais en tout cas, mon avis sur elle a changé. J'ai l'impression qu'elle a mûrit, que maintenant qu'elle a enfin repris sa vie en main comme elle le souhaite, qu'elle est plus heureuse et plus humaine. Elle devient même magnanime, lors de son concert de fin quand elle change les paroles de Swish Swish son single "réponse" à Bad Blood de l'auteure de 1989. Alors que les fans scandaient déjà "Don't you come for me", elle décide de clarifier la situation en le changeant par "God bless you on your journey, oh baby girl". Exactement ce qu'elle dit dans une interview donnée le jour même dans le live à Arianna Huffigton où elle dit qu'elle pardonne à Taylor Swift et qu'elle espère qu'elle seront toutes les deux un symbole ; deux femmes fortes, peut-être en désaccord mais unies sous un même bannière, malgré la discorde. Un beau message.

    #GirlLove

     Katheryn"Katy Perry" Hudson va me manquer, elle et ses blagues, sa petite voix, son énergie, ses manières, ses chiens, son assistante Aya et toute l'espèce d'euphorie autour du live. Mais comme elle l'a dit dans le concert final avant de débrancher, elle a besoin de temps pour elle, et nous, de temps pour nous. Alors c'est tristement mais sans regrets que j'appuie sur la petite croix rouge de l'onglet du live, que j'écris un dernier tweet sur le #KPWWW et que j'écoute son nouvel album avec un petite sourire, connaissant déjà les paroles tant il passait sur le live. A plus tard Katy. On ne se verra pas en concert ou dans les rues de Los Angeles mais après ce qu'on a vécu toi et moi, et tout les autres spectateurs, les autres témoins, nous ne sommes qu'à un direct les uns des autres. Tiens, j'ai la chanson parfaite pour toi et moi.

    I miss you more than I loved you (Tu me manques plus que je ne t'ai aimé)
    I do (C'est vrai)
    I miss you more than I loved you (Tu me manques plus que je ne t'ai aimé) – Katy Perry, Miss You More.

    _____________________

    Lexique :

    [1] KatyCat : Nom donné aux fans de la chanteuse Katy Perry.

    [2] Swiftie : Ou Swifty. Nom donné aux fans de la chanteuse Taylor Swift.

    [3] Streamer : Personne diffusant ou recevant un stream ou un live.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :