• [Eklabugs] Ces dictons qui ne feront jamais sens pour moi

    [Eklabugs] Ces dictons qui ne feront jamais sens pour moi

    Les expressions populaires et autres dictons sont monnaie courante dans notre langage. Cependant les gens comme moi n'ont qu'une seule question : pourquoi sont-ils si étranges?

    Salutation à vous! Aaah, juillet, les vacances, les mariages, les anniversaires (le mien c'était le 6, j'dis ça, j'dis rien) et les longs voyages pour retrouver ses parents ou grands-parents, qui mine de rien, commencent à se faire vieux. Vous leur servez maintenant de technicien SFR car la box ne fonctionne pas bien ("Avez-vous déjà essayé de l'éteindre et de la rallumer?") et ils t'appellent "l'ingénieur" quand tu leur fait une adresse e-mail.

    comment tu te sens après avoir expliqué à ta mamie les rudiments de l'utilisation d'un smartphone

    Et passer du temps avec ses (grands)-parents c'est récupérer des tics et des habitudes des fois vieilles que vous ne comprenez pas vous même... Un peu comme les dictons que vous entendez depuis votre naissance auxquels sont souvent associés un souvenir particulier. Les dictons et autres proverbes sont légion mais franchement, d'où ils sortent, et pourquoi vous avez l'impression de ne jamais bien les utiliser? Voici trois dictons qui ont toujours troublé mon enfance... et continuent de me troubler!

    ATTENTION : Ces dictons seront analysés avec énormément de mauvaise foi, veuillez ne pas m'en tenir rigueur, car je cache mon amertume avec énormément de GIFs et de second degré, bisous.

     

    3) Copains comme cochons

    Exemple d'utilisation : "Michel et Marc-Sébastien sont souvent ensemble. Ils sont copains comme cochons!"

    J'ai jamais été un mammifère très sociable, mais quand je trouvais un autre amas de cellules avec lequel je me sentais en confiance (on appelle ça ami je crois), je passais littéralement ma vie avec ladite personne (la loyauté, un attribut des Cancers askip). Du coup, ma maman disait que nous étions "copain comme cochon" (bon techniquement elle aurait dû dire "copines comme cochonnes", mais elle n'aime pas changer les expressions).

    "Copains comme cochon" est un dicton que j'ai souvent assimilé à une insulte parce que pour commencer, j'étais une petite fille en surpoids et quand on me comparait à un animal comme le cochon j'avais quand même le droit de le prendre mal, et puis le cochon n'est pas l'animal le plus majestueux du monde. Sinon J.K. Rowling en aurait fait l'emblème d'une maison à Poudlard. De plus, à mesure que je grandissais, je me posais la question : "pourquoi cochon"? Pourquoi pas "copains comme dauphins" ou "amis comme souris"? Non, vraiment, le cochon, je voyais pas. J'ai développé une théorie comme quoi le cochon, bah, vu qu'il est parqué avec d'autres cochons ça veut dire que ces animaux sont souvent en bande, ensemble, mais je doute qu'à l'époque où ce dicton a vu le jour, l'élevage intensif était en place. Du coup, cette expression, même si elle est facile à comprendre et à glisser dans une phrase, reste un total mystère au niveau de son origine. Et comme je sais que vous êtes des flemmards et que vous n'avez pas envie d'utiliser vos dix doigts pour aller demander à Google, voici la rubrique "mais enfin, pourquoi?"

    Mais enfin, pourquoi "copains comme cochons" ? : L'expression date du XVIe siècle environ où à l'époque on disait "camarade comme cochon" (baisse ta faucille Joseph). Cochon est un dérivé de soçon qui vient du latin socius qui veut dire "compagnon", "associé". Notez que "socialisme" est aussi issu du latin "socius". ;) Au fil du temps, comme tout mot, il se déforme et donc de socius on est passé à soçon puis à chonchon et enfin à cochon, vers la fin du XVIIIe siècle.

     

    2) À la guerre comme à la guerre

    Exemple d'utilisation : "Le gouvernement a baissé les APL de 5€. Déjà qu'avant on survivait mais là, ça va être à la guerre comme à la guerre."

    Ce dicton est dans la catégorie des dictons nuls mais que tu ressortiras quand même dans ta vie. A la guerre comme à la guerre ne veut littéralement rien dire quand tu le lis et pourtant, une fois balancé dans une conversion des têtes sont hochées et des murmures sont prononcés. Pourquoi? Enfin je veux dire, si ça c'est une expression, autant que je m'y mettes maintenant. Je propose : Sur Internet comme sur le Net, à la mer comme à la mer. L'expression est tellement basique qu'on ne peut pas se tromper de sens, ce qui en fait probablement le premier dicton que j'ai tilté. Pour Marie-Sophia et Jean-Bertrand, cette expression signifie que pour arriver à ses fins, faut pas tortiller du cul, et mettre les mains dans le cambouis, pour faire avec les moyens du bord (Eh oui mon gars, expliquer un dicton avec d'autres dictons! C'est le dictonception). Mais n'empêche, qu'est-ce qu'il est ridicule ce dicton.

    Mais enfin, pourquoi "à la guerre comme à la guerre" ? : Jeu cé pa laule.

    Non plus sérieusement, cette expression daterait du XVIIe siècle. C'est tout. Roulez jeunesse. Bon après on peut dire que comme à la guerre on ne reçoit pas forcément de l'aide extérieure en temps de crise, on compare une situation critique à la guerre. Mais pourquoi répéter le même groupe nominal deux fois? Mystère et boule de gomme.

     

     

    1) Mariage pluvieux, mariage heureux

    Exemple d'utilisation : "Bon, OK, la pièce montée est fichue mais regarde le bon côté des choses Samantha, mariage pluvieux, mariage heureux!"

    Sûrement l'un des plus gros mensonges dans la vie après le Père Noël, "on va à Disneyland" (alors que t'as vu ton carnet de santé dépasser du sac de ta mère) et la démocratie représentative, c'est cette expression. Je n'ai littéralement jamais compris pourquoi. D'ailleurs c'est depuis quelques temps que j'ai appris qu'on disait "mariage pluvieux" et non "plus vieux", comme ça ne fait pas longtemps que j'ai compris qu'on écrivait "pot-aux-roses" et non "poteau rose" (oui bon après, je trouvais ça plus imagé et ironique de découvrir un poteau rose, genre le truc arrive à se fondre dans le paysage quoi...). Bref. "Mariage pluvieux, mariage heureux", c'est la version dicton de la beauté intérieure ou de la révolution d'Emmanuel Macron. C'est en gros un argument que tu utilises quand tu hésites entre te bourrer la gueule pour oublier et te tailler les veines avec la bouteille. Je pense qu'un jour, une mariée était tellement dégoûtée d'avoir organisé un mariage bobo-bohème à la con, à l’extérieur dans la cambrousse bien dégagée de toute infrastructure, et qu'il a plu comme il a plu pendant le Déluge que ses demoiselles d'honneurs étaient obligées de lui dire "Meuh non Tanita, t'inquiète pas, tu sais ce qu'on dit? Mariage pluvieux, mariage heureux!" parce que ladite Tanita allait se faire un harakiri avec le couteau pour couper le gâteau. J'suis déjà allé dans pas mal de mariage dans ma vie (et pour la moitié il a plu de ouf, en même temps ils font ça en juillet-août en pleine période cyclonique aux Antilles) et je peux vous dire qu'il y a des divorcés dans le lot des mariages pluvieux.

    Mais enfin, pourquoi "mariage pluvieux, mariage heureux" ? : Eh bien en fait, c'est un peu flou. On pense qu'elle est encore récente (XXe siècle) cette expression, car on n'en retrouve pas la trace dans la littérature avant le XXe siècle. Là où ça devient un peu technique, c'est que le dicton d'origine ("mariage pluvieux, mariage heureux, venteux malheureux) fait référence aux attributs de la pluie et du vent. La pluie vient des Cieux et est donc un don de Dieu à la mariée, don de fertilité. Le vent doit probablement être son inverse. Ma fibre féministe me titille, mais nous n'allons pas commencer à tergiverser, l'expression date, pas les mêmes mœurs.

     

    Voilà pour ces trois dictons, en espérant que nous nous sommes tous couchés moins bêtes! Allez, moi je continue de rager sur des trucs nuls, à la prochaine! :)

    _____________________

    Cet article a été rédigé pour les 24e Eklabugs. Merci d'avoir lu! J'ai raté celui de Juin, du coup je n'aurais pas vraiment fait une année complète en décembre, je ne suis que tristesse. Les vacances sont bien entamées pour certains, finies pour d'autres et à peine commencées pour encore une autre partie, mais j'espère que vous profitez! Buvez beaucoup d'eau, il fait tellement chaud que je prends quatre douches par jour (ça fait énormément de mal à la planète, Nicolas Hulot va me taper sur les doigts). Bref, le sujet du mois était divertissant même si j'ai dû faire l'article à l'arrache parce que profitais tellement de mes vacances que j'ai oublié de l'écrire! J'espère que vous avez aimé ce billet! Si c'est le cas, laissez un commentaire et partagez-le sur vos réseaux, ça me fait plaisir. Prenez le temps de lire les autres articles!

    _____________________

    Sources :

    Wikitionnaire

    Linternaute

    Expressio

    _____________________

    Lisez aussi :

    [Projet EklaBugs] Dictons nains par Nyeh

    Projet Eklabugs : Seule dans le noir par Eyael_

    [Eklabugs] Dictons, proverbes, maximes... par Nienor


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Juillet à 11:45

    J'ai adoré lire ton article. Il est digne d'un article que j'aurai pu pondre pour EklaBugs, mais malheureusement, je n'en ai pas pondu un comme toi. Puis ces GIFs ... Et ces exemples d'utilisation ... Un bon gros WTF !

    C'est vrai qu'on ne réfléchit pas forcément à l'origine des dictons que l'on utilise, et à quoi ça nous fait penser. On les dit, utilise, et puis ... C'est tout.

      • Lundi 31 Juillet à 21:34

        Merci, merci. Eh oui, le WTF c'est un ingrédient sacré pour un article de qualité, haha!

        Et pour les GIFs, j'en suis une grosse manique, j'en mets partout, et souvent c'est du gros n'importe quoi, haha.

        J'aime bien me renseigner sur les trucs qu'on fait machinalement sans savoir d'où ils viennent. Ca change le monde, un peu. XD

        Merci d'avoir lu!

    2
    Lundi 31 Juillet à 02:16

    Tu m'as encore fait bien rire avec ton franc parler et j'en ai encore appris des choses. J'espère que tu ne louperas plus de session EB à l'avenir, on t'a on te garde :lol: Nan, sans dec, tes articles sont toujours un plaisir à lire pour moi et j'adore tout ce que tu nous apprends sur les Antilles. Il y a du soleil dans tes mots et on en a bien besoin ici vu ce temps de m*** (pas copain comme cochon avec le soleil quoi que cela relève plus de l'idiomatisme que du dicton mais bon, on s'en fout, c'est marrant). Passe de bonnes vacances (veinarde !) et fais-toi (nous) plaisir, participe à la session d'août pour que Nyeh retrouve sa motivation. Si on donne l'exemple et on s'amuse, peut-être que ça donnera aussi envie à d'autres de nous rejoindre.

      • Lundi 31 Juillet à 22:00

        Merci beaucoup Eyael! En même temps j'aime tellement Eklabugs, c'est un bon exercice d'écriture et aussi de lecture! (parce que je laisse peut-être pas de commentaires mais je lis tous les articles!)

        La session d'août est en bonne voie, j'ai retrouvé la copine la Muse. XD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :